fbpx
Suggestions de lecture

La simplicité

La simplicité

La simplicité est l’un des 5 codes d’éveils selon l’auteur Alain Williamson. Mais commençons par le commencement. Pour M. Williamson, le cheminement spirituel est un processus qui implique d’avancer sur plusieurs fronts simultanément, d’où l’idée des 5 codes. Je suis très heureux de retrouver cette idée centrale, car j’ai moi-même promu ce concept dans mon livre « Les dimensions de l’âme ». Ce concept nous démontre que si nous travaillons sur un seul aspect de notre vie, nous nous retrouverons en déséquilibre au lieu de nous élever. Un peu comme une table qui a besoin de toutes ses pattes pour devenir stable.

La simplicité est l’un de ces piliers dans le livre « Les 5 codes d’éveils » d’Alain Williamson. De façon très concrète, je dirais que la complexité est très énergivore dans notre mode de vie actuel. Alors que la simplicité nous permet de retrouver du temps, du temps pour prendre le temps de vivre. M. Williamson aborde la question d’une manière qui lui est personnelle et avec la grande qualité d’écriture qu’on lui connaît.

Personnellement, j’aime me rappeler le proverbe « Qui choisit prend pire ». Je me suis rendu compte qu’il faut laisser à notre âme le soin de diriger nos vies. Il n’y a pas de simplicité possible si nous ne parvenons pas à comprendre que le mental est un outil dont la seule fonction est d’exécuter, et non pas de diriger notre vie. Il faut savoir que si nous ne recevons pas de commande de la vie, nous n’avons rien de particulier à faire. Nous ne dirigeons pas nos vies. Le contrôle est une illusion et il importe de cesser de fournir des efforts pour vivre. La vie se déroule avec ou sans nous, sans aucun effort de notre part. La première étape vers la simplicité est d’accepter de devenir un observateur de notre vie dans un premier temps. Le temps de réapprendre à vivre.

Pour aller vers la simplicité, il faut démissionner du poste de contrôle. Dans un deuxième temps, il faut apprendre à reconnaître les vraies demandes de la vie. Il nous faut choisir très parcimonieusement ce que nous acceptons d’inscrire dans notre carnet de commandes. Vous pourriez même noter ce que vous acceptez de faire dans un petit calepin. La suggestion semble farfelue, mais en réalité nous avons beaucoup moins de choses à faire que nous le pensons. Le temps de l’écrire vous permettra de vous demander s’il s’agit d’une chose à faire, ou d’une chose que vous croyez devoir faire. Car au début, c’est le plus difficile, il nous faut apprendre à différencier ce qui doit-être fait et ce que nous imaginons devoir faire. Nos actions ont des toujours conséquences. C’est la loi de la causalité et de l’attraction qui sont toujours en action. Nos actions inutiles ont souvent des conséquences que nous n’avions pas prévue et qui nous obligent à intervenir à nouveau. La vie devient vite une fosse de sable mouvant dans laquelle nous nous débattons sans même nous en rendre compte.

Je conviens que mon approche est très terre à terre. Nous vivons dans un monde matériel et dans le concret. Pour moi, cela va de soi que notre spiritualité passe par la matière puisque nous nous sommes des êtres temporairement incarnés dans la matière.

Cela ne vous semblera pas évident au départ, mais vous constaterez avec le temps qu’il se passe un phénomène difficilement explicable lorsque vous mettez en pratique cette approche de la simplicité. Moins vous faites de choses inutiles, plus vous aurez le temps de faire ce dont vous avez réellement envie. C’est une fois parvenu à cette dernière étape que vous passerez du statut d’observateur à celui de véritable participant créatif de votre vie. Il faut d’abord apprendre à suivre sa vie au lieu de la diriger.

Pour y parvenir, cela implique ce changement d’attitude que vous apportera la simplicité. Cela faisant, la vie cessera de vous paraître tyrannique. Elle prendra au contraire un visage bienveillant. Sans le savoir, nous redonnons le contrôle de notre vie à notre âme. Elle sait mieux que nous comment nous apporter les expériences de vie qui nous sont nécessaires. Nous n’avons pas besoin de croire à quoi que ce soit pour que la magie opère. Il suffit de choisir la simplicité et de faire uniquement ce qui est absolument nécessaire. Pour diverses raisons, souvent à cause de nos croyances, nous en faisons trop et nous n’arrivons plus à nous abandonner à ce que la vie nous apporte.

Suivre les commentaires
Notifier les
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent
Inline Feedbacks
Voir les commentaires
Michèle Morgan
2 années il y a

Un texte et une image qui font du bien. J’adhère à votre propos. Étant à la retraite, il m’est sans doute plus facile de vivre dans la simplicité. Le contact avec la nature favorise cet état reposant. J’ai lu le livre dont vous suggérez la lecture et je l’ai apprécié. Alain Williamson est un excellent pédagogue et il sait lui-même écrire en toute simplicité pour aider le lecteur à comprendre et à assimiler les codes d’éveil qu’il propose.

1
0
S'il-vous-plaît, laissez-moi un commentaire.x
()
x